Projet d'établissement

 

 

 

 

 

 

Projet d’établissement

 

 

  1. 1.    Introduction et généralités

 

Ce projet d’établissement est élaboré en fonction :

 

 Du décret définissant les Missions prioritaires de l’Enseignement fondamental

q  Promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves

q  Amener tous les enfants à s’approprier des savoirs et à acquérir les compétences qui les rendent aptes à apprendre toute leur vie et à prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle.

q  Préparer tous les élèves à être des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d’une société démocratique, solidaire, pluraliste et ouverte sur les autres cultures.

q  Assurer à tous les élèves des chances égales d’émancipation sociale

 

Du décret « Ecole de la réussite »

q  Mise en place d’une organisation en cycles. 

 

De la circulaire du 10/08/1998

q  Assurer la continuité des apprentissages de la première à la sixième primaire

q  Respecter les rythmes individuels par la différenciation des apprentissages.

q  Rendre collective la prise en charge  du cycle par un fonctionnement en équipe et par la concertation

q  Distinguer évaluation sommative et formative.

 

Du projet éducatif et pédagogique du pouvoir organisateur

 

De la Circulaire 14/9/98

q  Organisation des classes de dépaysement

 

De la Circulaire du 24/01/2002

q  Apprentissage des langues

 

De la Décret 11/07/2002

q  Organisation des formations en cours de carrière

 

 

 

 

 

2. LA CULTURE entre à l’école

 

 

Notre projet « culture » s’inscrit pleinement dans notre enseignement. Nous mettons tout en œuvre pour que les élèves puissent s’approprier les savoirs fondamentaux de l’enseignement maternel et primaire tout en leur offrant l’opportunité de découvrir divers domaines artistiques et culturels.

Avec le concours des enseignants, de professionnels de la culture ou encore d’artistes, l’enfant construira ses compétences.

Ce projet « Culture » implique tous nos élèves, depuis la maternelle jusqu’en sixième année primaire. Durant sa scolarité, nombre de domaines culturels sont abordés tels que la musique, le dessin, l’audiovisuel, la danse, les arts plastiques, le chant, l’étude du patrimoine, la littérature, la peinture, le théâtre, le cinéma,… Nous souhaitons instruire

l’ enfant, développer ses aptitudes dans un univers culturel riche tout en lui inculquant le goût de l’effort, la rigueur dans le travail, l’envie de se dépasser, le désir du bien-faire.

 

 

 

3.Les objectifs de notre projet « Culture »

 

Notre enseignement s’appuie sur notre volonté d’offrir à TOUS nos élèves la possibilité d’une réussite scolaire dans un univers riche et motivant.

Notre projet, c’est encore un moyen de rendre l’école attractive en proposant des activités éclectiques durant le temps scolaire.

Notre projet, c’est avant tout, DONNER DU SENS AUX APPRENTISSAGES.

 

Concrètement, le défi consiste à intégrer le plus possible le projet dans des pratiques quotidiennes. Impliquer les élèves dans l’organisation des activités culturelles, c’est donner du sens à l’apprentissage du français par la rédaction d’invitations, de courriers, d’affiches,… C’est donner du sens aux mathématiques en budgétisant une sortie, en prévoyant l’aménagement d’une salle pour un spectacle,… C’est également donner du sens à l’éveil en construisant le calendrier des activités en fonction des saisons.

 

Les activités culturelles sont réparties tout au long de l’année selon le calendrier culturel de Mouscron (Centre Marius Staquet, Bibliothèque,…) et selon les besoins de chaque titulaire.

 

 

    4. Les valeurs

 

Pour accéder au projet culturel, il est primordial de promouvoir certaines valeurs telles que le respect, la rigueur, la reconnaissance, la tolérance, la reconnaissance, la valorisation, l’engagement.

 Mettre l’accent sur de telles valeurs, c’est promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne afin que nos élèves deviennent des citoyens responsables, capables de prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle.

 

 

 

    5. Actions concrètes menées au cours des différents cycles:

 

w Aménagement d’une bibliothèque dans l’école

w Des activités en arts plastiques, musique, art dramatique, danse, …

w Le passage du bibliobus une fois par mois

w Des activités organisées par le centre de lecture publique de Mouscron

w Des sorties éducatives à caractère culturel : visites de musées, participation à des spectacles, …

w Participation à des concours (journalistes en herbe, dessins,…)

w Une collaboration avec le quartier : rencontre avec les habitants

w Des activités organisées par les « jeunesses musicales » de Mouscron

w Une animation élargie sur le temps de midi pour favoriser le développement du projet : les jeux de société

w Visites d’expositions : peintures, sculptures, nature, …

w L’étude du patrimoine en partenariat avec le musée du folklore de Mouscron

w Une sensibilisation aux autres cultures (Inde, Afrique, Maroc, …)

w Projet d’intégration avec « L’Envol »

w Echanges intergénérationnels : collaboration avec le home Amadeus

 

    6. Projets particuliers 

 

Pour toute l’école : Les droits de l’Enfant

                 

            En partenariat avec « PLAN Belgique », l’équipe entière s’investit dans la sensibilisation des élèves à la convention internationale des  droits de l’enfant.

Concrètement, nos enseignants donnent une place particulière  aux droits de l’enfant dans la culture quotidienne de l’école. Beaucoup d’événements de la vie scolaire ouvrent la porte à une discussion sur ces droits. Des jeux sont construits, des débats sont organisés,…

 

L’école s’engage pendant deux années et reçoit ensuite un label « Ecole des Droits de l’Enfant ». Nous devrions être le premier établissement de la Communauté Française à recevoir ce précieux label.

 

 

 

  Au niveau de la transition maternelle-primaire

      Informations concernant le primaire aux parents.

      Ateliers 5/8

      Test PMS

      Organisation d’une rencontre parents, enfants, titulaires et direction.

      Echanges pédagogiques en concertation avec l’implantation maternelle de

      l’école.

 

Au niveau de la transition primaire-secondaire

                  Informations concernant le secondaire aux enfants, aux parents

Visite d’une école secondaire

Pratiquer des tests PMS

Organisation d’une rencontre : titulaires, parents, PMS

Gestion de la classe calquée sur le modèle secondaire (co-titulariat)

 

Au niveau des classes de dépaysement

 

Dans le cadre du projet spécifique en section primaire, il est possible que certaines classes partent en classe de découvertes.

 

Au niveau des années complémentaires

 

Une cellule composée de la direction et des titulaires de P1, P2 et une autre composée de la direction et des titulaires de P3 à P6 décideront fin juin de la nécessité d’effectuer une année scolaire complémentaire au cours ou en fin d’ étape.  Cette décision se prendra en fonction du travail journalier de l’élève, de ses résultats aux examens et de l’ensemble des résultats obtenus au cours de l’année.

 

Au niveau de la formation des enseignants :

 

 

    Les orientations souhaitées en matière de formation

 

Les formations sur base volontaire :

 

Les enseignants s’inscrivent librement aux modules de formation continuée proposés par le C.E.C.P. ou autres formations reconnues par la fédération Wallonie-Bruxelles, à raison de 5 journées maximum.

  • Afin de présenter un compte-rendu le plus fidèle possible à l’équipe éducative, deux enseignants de cycles différents peuvent s’inscrire à une même formation.
  • Un tableau récapitulatif de l’ensemble des modules suivis par chaque membre de l’équipe est dressé par la direction en début d’année scolaire afin que celle-ci puisse se rendre compte de l’absence d’un ou de plusieurs titulaires, parfois au même moment.
  • L’enseignant est tenu de fournir à la direction une copie de la confirmation ou de l’annulation de son inscription au module.
  • Le remplacement du titulaire parti en formation est assuré de manière interne(collègues, maîtres spéciaux) ou externe (remplacement).
  • Le titulaire parti en formation veillera à son remplacement pour les rangs, les surveillances, ….
  • L’enseignant parti en formation un jour où une réunion de concertation est organisée par la direction est tenu de s’y présenter si l’horaire le permet; à défaut, de se tenir au courant des informations données lors de celle-ci.

 

Ces formations ont pour objectif de permettre à chacun d’évoluer dans sa pratique  professionnelle, en cohérence avec les choix de l’équipe dans le cadre du projet d’établissement.

 

Les formations obligatoires :

 

Le Pouvoir Organisateur se charge d’organiser 1 journée de formation au niveau MESO  en déléguant l’organisation de celle-ci au C.E.C.P.

 

La direction de l’école se charge d’organiser 1 journée de formation au niveau MICRO en déléguant l’organisation de celle-ci au C.E.C.P

 

La troisième journée sera dispensée par l’ Inspection de la Fédération Wallonie-Bruxelles.